Quand la finance réfléchit au capitalisme

Londres demeure le bastion du capitalisme, avec la City bien sûr, mais aussi avec ses constructions les unes plus hautes que les autres. Chaque nouvelle tour symbolise cette réussite et fait de Londres à la France voisine. Mais ce capitalisme engendre des reproches, d’où la nécessité d’évangéliser, notamment par le tenue d’un séminaire international sur le capitalisme. Les participants à l’événement organisé à la City, le quartier financier de Londres, sont invités à revisiter l’héritage de l’économiste néolibéral Milton Friedman, à réfléchir à la prise en compte du long terme par le patronat ou encore à répondre à la question : « Quel type de capitalisme fonctionne le mieux pour générer de la valeur économique et sociale ? »
L’ »Initiative pour le capitalisme inclusif », un groupe de réflexion soutenu par de grands groupes financiers comme McKinsey et E.L. Rothschild, aligne un nombre impressionnants de grands noms parmi les animateurs des débats. On y retrouve l’ancien secrétaire au Trésor américain et professeur à Harvard Larry Summers, le fondateur de Google Eric Schmidt ou encore le président de la Confédération des syndicats allemands Michael Sommer. Cet effort de ralliement en faveur du capitalisme semble répondre au feu incessant des critiques qui visent ce système depuis le début de la crise financière internationale il y a près de cinq ans, du mouvement d’occupation de Wall Street à la victoire de nombreux candidats anti-austérité aux élections européennes de la semaine dernière en passant par le succès mondial du livre « Le capital au XXIe siècle » de l’économiste français Thomas Piketty. Comme un signe du destin, ce séminaire devait être interrompu pour raison de sécurité préventive alors que le Shard, le plus immeuble de la ville était en feu. En effet, Le gratte-ciel londonien Shard, le plus haut d’Europe occidentale avec ses 310 mètres, a été évacué jeudi en fin de matinée à la suite d’un incendie qui se serait déclenché dans les sous-sols du bâtiment. La police, les pompiers et le service des ambulances étaient présents sur place mais aucun blessé n’était à déplorer. Au total, près de 900 personnes ont été évacuées par précaution, ont indiqué les pompiers qui ont déployé sept véhicules et près de 50 hommes sur place. Les pompiers ont indiqué n’avoir «aucune preuve qu’il y ait un incendie dans le bâtiment», mais ils «poursuivaient leurs investigations pour comprendre l’origine de la fumée dans les sous-sols». Signe du destin ou hasard, dans tous les cas ce séminaire à Londres est une première et l’on attend les conclusions avec impatience – suivez le lien pour en avoir quelques bribes.