Mariage Gay : tempête dans un verre d’eau ?

Mariage Gay : tempête dans un verre d’eau ? Les discussions sur le mariage gay commencent ce jour à l’assemblée nationale. La discussion risque d’être très animée puisque un grand nombre d’amendements ont été déposé par l’opposition, comme chaque camp sait le faire pour « emmerder » l’autre. Pourtant, le mariage gay est légal en Belgique depuis 8 ans : pas une adoption. Les services sociaux et le bon sens des personnes ont sur le terrain limité la portée du texte. Car adopter un enfant est un réel parcours du combattant. Voici ce qu’en dit la presse : La discussion démarrera peu après 16 heures, après la séance des questions au gouvernement. L’opposition a soigneusement fourbi ses armes : plus de 5.000 amendements déposés, alors que les socialistes ne vont en aligner que deux, et les écologistes onze. L’UMP déposera aussi trois motions de procédure dont une exigeant un référendum sur la question du mariage homo. Les débats commenceront par les discours de Christiane Taubira, garde des Sceaux, et sans doute de Dominique Bertinotti, ministre de la Famille. Suivront ensuite les interventions des différents rapporteurs, dont celui du projet de loi, le socialiste Erwann Binet. A l’exception de quelques parlementaires UMP, tels Franck Riester et Benoist Apparu, qui se sont déclarés favorables au mariage gay, et, à l’inverse, de trois ou quatre députés PS, qui pourraient ne pas voter le texte, les positions sont tranchées. Avec le gouvernement, les députés de gauche pensent qu’il faut ouvrir aux couples homosexuels et à leurs enfants les mêmes droits qu’aux familles hétérosexuelles. L’opposition de droite, en revanche, campe sur la position qu’un enfant ne peut se construire normalement qu’avec des parents de sexe différent. Avec RTL.