Les taux d’emploi en Europe

Lorsqu’on examine la proportion de la population en âge de travailler qui a effectivement un emploi – le taux d’emploi – en Europe, on observe de nouveau de grandes différences entre les pays. La Suède, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la République tchèque, l’Estonie, la Lituanie et l’Autriche présentent des taux d’emploi supérieurs à 75 % et atteignent donc l’objectif que tous les États membres de l’UE sont convenus de réaliser collectivement d’ici 2020. Les schémas de participation des femmes et des travailleurs de plus de 55 ans au marché du travail varient d’un État membre à l’autre. Bien qu’ils soient en train de rattraper leur retard, ces deux groupes restent largement en situation de sous-emploi. Tout comme les taux de chômage, les taux d’emploi s’améliorent. Dans l’UE, le taux d’emploi a atteint 71 % au quatrième trimestre de 2016, alors qu’il s’établissait à 69 % en 2010, lorsque l’objectif a été fixé. L’Union des Vingt-sept compte aujourd’hui plus de personnes en activité que jamais: 201 millions de personnes y sont occupées, dont 154 millions dans la zone euro. Ces améliorations reflètent dans une large mesure l’accroissement du nombre de femmes sur le marché du travail. La création d’emplois dans le secteur des services, l’amélioration des structures d’accueil d’enfants et l’élimination de mesures fiscales dissuadant les secondes sources de revenus de travailler contribuent à cette tendance, bien que d’importants écarts subsistent entre les hommes et les femmes. Les améliorations reflètent aussi le fait que de plus en plus de personnes voient leur carrière s’allonger. Cette tendance résulte en partie des réformes antérieures en matière de retraite, mais aussi de l’amélioration des compétences, de l’état de santé et des conditions de travail dans toute l’Europe. La plupart des nouveaux emplois créés sont des emplois de bonne qualité, en ce sens qu’ils apportent des revenus adéquats, une sécurité sur le marché du travail et un environnement de travail favorable. Nombre d’entre eux sont créés dans le secteur des services, qui tend à employer des personnes ayant un niveau de qualifications supérieur. Les taux les plus élevés de création d’emplois sont observés dans l’information et la communication, les services administratifs et d’aide aux personnes, ainsi que dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques. Parmi les nouveaux emplois créés, 85 % le sont dans de petites et moyennes entreprises.