La Jordanie en tampon du Proche Orient

Contre toute attente, la Jordanie reste une valeur sure du Proche Orient, toujours au calme, malgré quelques tensions dans la région. Pourtant la Jordanie a connu, une manifestation populaire qui a réuni à Amman plus de dix-mille personnes qui ont manifesté contre la récente hausse des prix du carburant, et avec certains appels au départ du Roi. Parmi les manifestants, il y avait des militants politiques issus de toutes les tendances dont certains ont été identifiés comme des membres du mouvement des Frères musulmans, jordaniens. Cette nouvelle contestation avait débuté trois jours auparavant mais c’est le vendredi qu’elle a réuni un nombre important de manifestants qui se sont rassemblés à proximité du palais royal, en réclamant carrément «la chute du gouvernement» et du régime du roi Abdallah II. Donc, de la contestation sociale à la protestation politique, le pas a été vite franchi, faisant craindre au roi un scénario à la syrienne. Les autorités jordaniennes ont tout à fait raison de craindre pour la stabilité du pays. Même s’ils restent discrets et prudents, les Frères musulmans qui reprochent au roi sa position vis-à-vis du conflit syrien sont soupçonnés de chercher à instrumentaliser les manifestations des Jordaniens qui vivent de plus en plus dans la précarité sociale et économique. Le Roi a anticipé la dégradation de la situation et la contagion éventuelle du printemps arabe, notamment en entreprenant des réformes institutionnelles, avec notamment la création d’une cour constitutionnelle. Le Roi de Jordanie a réussi à éteindre le feu qui pouvait couver en Jordanie, en initiant des mesures populaires, mais aussi en intégrant dans la vie politique, et depuis longtemps, toute la palette des tendances que l’on retrouve dans le spectre politique jordanien. Y compris les Frères Musulmans, et du fait de cette intégration depuis longtemps, les jordaniens ont pris le pouls de ce mouvement mais ne lui accorde plus autant d’importance que ne le font les nouveaux pays démocratiques. La Jordanie demeure un pays ancré dans un pragmatisme à toute épreuve, qui agit en tampon social et économique dans la région, et qui continue à accueillir de très nombreux touristes qui viennent en voyage en Jordanie pour découvrir un pays tout à fait surprenant.