Dans les airs militaires

Un aviateur de l’armée soutient avec des aéronefs armés de missiles défensifs à la planification protective. La combinaison des chasseurs bombardiers et des autres forces militaires affermit la prérogative de de souveraineté de l’hexagone. le pilote d’avion de chasse collabore également à la sauvegarde des français contre la menace aérienne. Entre huit et 13 avion d’interception sont apprétés continuellement à saisir sous cinq minutes tout appareil suspect. Enfin, le chasseur est un acteur majeur des interventions extérieures entreprises par l’Etat. Toute la tâche qui lui est consacrée le chasseur analyse sa charge, s’assure que son aéronef est opérationnel, conduit son avion pour une tâche de surveillance. De retour à l’aérogare, le chasseur établit un argumentaire de sa mission à ses chefs. Tous les jours le pilote se donne à la préparation militaire. Sa charge exige une grande aptitude d’acclimatation aux innovants aéronefs qu’il faudra maîtriser. Les pilotes militaires sont entrainés par leur armée d’appartenance, leur apprentissage combinant les singularités attachée à leur appartenance à un escadron et celles dûes à leurs avions de chasse et mandats. Une partie de cette éducation se déroule sur simulateur d’avion. Les pilotes d’aéronefs doivent faire un ratio minimal d’heures de vol annuelles pour préserver leurs facultés. Tous ceux qui ne pourront pas devenir aviateurs pourront faire une activité unique en réalisant un vol en avion de chasse. Vivez les impressions d’un pilote d’aéronef. Découvrez les perceptions durant le baptême en avion de chasse.